Actus & conseils

Maîtriser son boîtier – 3 conseils pour se faciliter la vie

Anthony Szczerbal759 views
appareil photo

Ne nous voilons pas la face, lorsqu’il s’agit d’acheter un appareil un photo, nous voulons le top du top qui nous permettra de faire face à toutes les situations. Nous nous retrouvons donc dans bien des cas face à un appareil photo qui propose 10 molettes, trente boutons, cinquante menus déroulants et des centaines de réglages croisés. Autant de possibilités qui vous font tourner la tête et peut-être rater une belle photo! Je vous propose donc dans cet article de vous faciliter la vie en vous donnant 3 conseils pour utiliser au mieux votre appareil et maîtriser son boîtier.

1 – Choisir le mode d’exposition « A »

mode exposition PSAMTout appareil photo digne de ce nom vous proposera un mode full auto mais aussi 4 autres modes que l’on nomme P S A M. Parmi ces 4 modes, 3 sont réellement utiles. Vous aurez donc le choix entre le mode S pour ‘Speed’, le mode A pour ‘Aperture’ (ouverture en français) et le mode M pour ‘Manual’.

  • Le mode S va vous permettre de configurer la vitesse d’obturation que vous désirez. L’appareil réglera quant à lui l’ouverture ainsi que la sensibilité ISO en automatique. Ce mode est très utile pour la photographie sportive.
  • Le mode A va vous permettre de régler l’ouverture (aperture en anglais). L’appareil s’occupera donc du réglage de la vitesse et de la sensibilité ISO.
  • Le mode M va quant à lui vous laisser carte blanche quant aux réglages de la vitesse d’obturation, de l’ouverture de l’objectif ainsi que la sensibilité ISO.

Nous avions vu dans un précédent article (Ouverture et profondeur de champ) que l’ouverture de l’objectif influe sur la profondeur de champ. Plus vous ouvrez votre objectif (valeur f petite) plus la profondeur de champ est limitée. Une profondeur de champ réduite est parfaite pour de la photo portrait mais l’est beaucoup moins pour de la photo de groupe. Une fois l’ouverture réglée, le mode ‘A’ se chargera de déterminer la vitesse d’obturation ainsi que de la sensibilité ISO. Vous l’aurez donc compris, le mode ‘A’ va vous permettre de gagner en rapidité et de louper aucun instant que vous auriez peut être manqué en réglant la vitesse d’obturation et les ISO.

2 – Sous-exposer vos photos de -1 IL

mesure-exposition-spotSi vous ne deviez retenir qu’une seule chose de ces 5 conseils, retenez cela : paramétrez votre appareil pour qu’il sous-expose de -1 IL ! Nous avons pu voir dans un article précédent (Quelle mesure d’exposition choisir ?) les différentes méthodes de mesure d’exposition (matricielle, pondéré centrale ou encore spot). Peu importe la méthode que vous utilisez ou utiliserez à l’avenir, je suis sûr que bon nombre d’entre vous ont parfois été déçu du rendu de leurs photos : souvent trop claires !

Vous partez en balade entre amis ou en solitaire et vous prenez soin d’emporter avec vous votre appareil photo. S’ensuit une série de clichés qui pour l’oeil humain sont de toute beauté! Mais arrivé à la maison, on insère la carte SD dans l’ordinateur et c’est le drame! Tout est blanc, trop claire, fade et sans contraste! Vous vous dites mon appareil est nul ou même mon objectif est nul! Mais pas du tout, un simple réglage peut vous permettre de ne plus rencontrer ce genre de soucis. Vous me direz, mais le post traitement alors ? Oui, effectivement vous pouvez corriger ce défaut dans lightroom ou tout autre logiciel de traitement photo. Mais je suis de ceux qui préfèrent régler le problème à la source! 😉

Regardez les 2 photos ci-dessous (prises avec le mode ‘S’ de l’appareil)

Nous pouvons vite constater que la photo est légèrement sur-exposée notamment à cause de la planche qui reflète la lumière. La mesure d’exposition matricielle n’aidant pas dans ce genre de situation, nous obtenons une image trop claire et pas assez contrastée.

Wakeboard

La deuxième photo traitée à -1 IL pour l’exemple (il serait très peu probable d’obtenir la même photo 2 fois 😉 ) est quant à elle plus contrastée !

Wakeboard 2

3 – Préférez l’autofocus central en sélectionnant un seul collimateur (point)

viseur-appareil-photoAutofocus continu, single, auto, 3D, collimateur unique, groupe AF de 21 collimateurs, groupe AF de 9 collimateurs….. Nos appareils photos proposent de multiples méthodes pour effectuer la mise au point. Nous avions revu dans un précédent article (Maîtriser la mise au point) quelles étaient les différences entre toutes ces méthodes et dans quelles situations les utiliser au mieux.

Il faut savoir que l’autofocus de votre appareil photo possède un lien fort avec l’objectif monté, on parle de couple boîtier/objectif. En effet, les performances de mise au point sont en grande partie liées à la qualité de votre objectif. Plus les performances de mise au point de votre objectif seront hautes et plus votre autofocus sera rapide et précis. Enlevez les lunettes d’une personne myope, vous verrez quelle aura plus du mal à faire la mise au point avec ces propres yeux 😉 .

Pour vous faciliter la vie, je vous propose d’utiliser l’autofocus single avec un seul point (collimateur) central. Ce mode répondra à vos attentes dans bien des cas! En effet, ce mode est généralement plus sensible mais il est aussi plus instinctif. En effet, nous avons tendance à cadrer nos photo en utilisant un point central (même si nous préférerons utiliser la règle des tiers 😉 ).

En utilisant un groupe de points AF ou en naviguant entre les 51 collimateurs, vous avez de fortes chances de rater l’instant décisif! Bien sûr, en photo de paysage ou d’architecture (là où le sujet ne bouge pas), vous aurez tout le temps nécessaire pour effectuer une mise au point aux petits oignons. Mais encore une fois, il est rare que l’utilisation du seul collimateur central soit un frein et une source d’erreur…

Anthony Szczerbal
Guitariste depuis plus de 10 ans, je suis tombé il y a environ 2 ans dans le monde fascinant de la photographie. Passionné d'astronomie, j'ai tout de suite voulu apprendre à faire des photos d'étoiles et de la voie lactée. Puis, à force de pratiquer, je me suis ouvert à d'autres univers et je m'intéresse désormais à la pose longue au encore au strobisme. J'ai décidé de monter ce petit site sur la photographie pour montrer qu'avec un peu de patiente et de créativité, la photographie est accessible à tous.

Laisser un commentaire