Techniques photo

Comment photographier la voie lactée ?

Anthony Szczerbal2 comments5633 views
voie-lactée-photo

Photographier la voie lactée

Prendre en photo notre galaxie, nos étoiles et notre voie lactée fait rêver beaucoup de personnes et ça se comprend! En effet qui y a-t-il de plus beau que notre voie lactée et ses milliards d’étoiles?

Toutefois arriver à obtenir une belle photographie de la voie lactée n’est pas chose aisée! Que vous soyez débutant en photographie ou confirmé, nous allons découvrir comment réunir les meilleures conditions pour arriver à réaliser des photos surprenantes de notre voie lactée.

Tout comme nous avons pu le voir dans les différents articles traitant des réglages de base d’un appareil photo, la base de toute photo est la lumière! Plus le capteur de votre appareil photo recevra de la lumière, plus il vous sera facile de distinguer clairement la voie lactée. Malheureusement pour nous, la voie lactée n’est visible que durant la nuit… Mais ne vous inquiétez pas! A la fin de cet article vous serez à même de réaliser de merveilleux clichés.
Passons en revue ce dont vous allez avoir  besoin pour photographier les étoiles !

Préparez votre sortie

Effectuer un repéragecarte-pollution-lumineuse-France-2014

Pour photographier la voie lactée dans les meilleures conditions je vous conseille de repérer au préalable le lieu où vous vous installerez. En effet la voie lactée étant visible la nuit, il est important de savoir comment se rendre à destination et éviter ainsi toutes mauvaises surprises.

Il vous faudra également trouver un endroit où la lumière des villes est là moins visible possible.

En effet, la première difficulté à laquelle vous allez devoir faire face est la pollution lumineuse! Les différents éclairages publiques des villes vont vous empêcher d’observer distinctement notre voie lactée. Vous allez donc devoir en premier lieu vous écarter des villes et vous trouver un petit coin de campagne à l’abri de toute pollution lumineuse. Malheureusement dans ce domaine, vous pouvez constater que certaines régions de France sont avantagées par rapport à d’autres…

Tout planifier avec PhotoPills

photopillsPhotoPills est une application disponible sous iOS et Android vous permettant de connaitre à l’avance les trajectoires de la lune, du soleil et de la voie lactée! Marquer l’endroit où vous souhaitez prendre votre photo et PhotoPills vous dira quel jour et à quelle heure la voie lactée sera en position! Si vous voulez en savoir plus sur cette appli, j’en parle dans cet article : PhotoPills

Bon… encore faut-il que la météo soit clémente mais cela vous aidera à planifier votre sortie!

Calendrier lunaire

lune_voie_lacteeMéfiez vous également de la lune! En effet en période de plein lune, elle peut être vraiment gênante occultant de sa forte lumière blanche toutes les étoiles du ciel. Deux solutions s’offrent à vous :

  • Prendre vos photos après le coucher de lune
  • Prendre vos photos pendant la nouvelle lune

Je vous conseille donc de consulter un calendrier lunaire afin d’éviter toutes mauvaises surprises. Je vous conseil ce site qui vous fournis les heures de lever et coucher de la lune : Calendrier lunaire

Toutefois, comme souvent dans le monde de la photographie, les règles sont faites pour être transgressées! Si l’envie vous prend de photographier la lune et la voie lactée pourquoi vous en priver ? Il faudra problement faire un compromis entre luminosité de la lune et luminosité de la voie lactée! En effet, Si vous souhaitez capturer les cratères de la lune vous allez devoir réduire votre temps de pose et fermer votre objectif afin de ne pas aveugler votre capteur! Et vous l’aurez compris si vous réglez votre appareil de cette façon adieu la voie lactée!

Sur la photo ci-contre, j’ai voulu capturer la lune et la voie lactée. Vous pouvez voir que la lune, même très lumineuse, peut apporter une autre dimension à vos photos!

Gare à la météo

cellule-orageuseCela paraît évident mais trouver un ciel sans nuages n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser! Heureusement vous allez pouvoir vous aider d’outils qui vont vous permettre d’analyser heure par heure la situation nuageuse afin d’anticiper l’endroit où vous allez pouvoir prendre vos photos tranquillement. J’utilise pour ma part le site internet Sat24.

Attention, même si votre ciel est dépourvu de nuages, vous pouvez être tout de même confronté à un brouillard de pollution qui floutera les étoiles et la voie lactée au niveau de l’horizon. En plus de cet effet de flou, la pollution va jouer le rôle de diffuseur de lumière ce qui éclaircira le ciel au niveau de l’horizon. Pour éviter le plus possible ce phénomène vous pouvez monter en altitude si votre région vous le permet. En effet plus vous serez en altitude plus votre ciel sera clair.

Le matériel nécessaire

Bon! Maintenant que nous avons trouver le bon emplacement et que les conditions météos sont réunies, intéressons nous au matériel dont vous aurez besoin!

Un trépied (obligatoire)

trepiedLes conditions lumineuses étant difficiles vous allez devoir effectuer des poses longues pour permettre au capteur de votre appareil photo d’emmagasiner le plus de lumière possible. Vous l’aurez donc compris, qui dit pose longue dit trépied! En effet, pour éviter d’avoir des flous de bougé, le trépied est primordial pour photographier la voie lactée.

Pour aller plus loin et si vous souhaitez avoir des clichés digne de la NASA, vous pouvez investir dans une monture équatoriale. La monture équatoriale est le mécanisme fixé sur les télescopes qui permet de suivre le mouvement de la terre. En effet, la terre tourne! Et même si vous fixez votre appareil sur un trépied votre pose longue ne pourra excéder 25 secondes. Passer ce délai vous pourrez constater un filé d’étoile. Grâce à la monture équatoriale les poses peuvent atteindre 1h30 ce qui permet d’obtenir des images époustouflantes!

Un objectif lumineux

samyang-14mm-f28-ed-as-if-umcLes conditions lumineuses n’étant vraiment pas des plus favorables pour la prise de photo, vous allez devoir vous équiper d’un objectif qui voit et ouvre grand! En effet, la lumière se faisant rare en pleine nuit (normal me direz-vous!) je vous conseille de favoriser les optiques type grand angle avec une grande ouverture (f2.8) afin de fournir au capteur de votre appareil photo le maximum de lumière. Si vous n’en avez pas un sous la main et que vous ne souhaitez pas investir, un objectif de type 18-55mm (f3.5-5.6) peut très bien faire l’affaire! Certes les résultats seront de qualité inférieure mais tout à fait honorable. La preuve en image! La première photo de voie lactée est prise avec un Nikon D3100 + objectif 18-55mm f3.5-5.6. La deuxième photo de voie lactée est prise avec un Nikon D610 + objectif Samyang 14mm f2.8. La troisième photo est prise avec un Nikon D750 + objectif Samyang 14mm f2.8.

Le Nikon D3100 s’en sort plutôt bien pour un reflex entrée de gamme vous ne trouvez pas? Donc avis aux débutants en photographie le matériel ne fait pas tout! Et même avec un petit budget, on peu arriver à de très bons résultats!

Si vous prenez la peine de zoomer sur les photos vous pourrez toutefois constater que le bruit numérique est très présent sur la photo prise par le D3100 contrairement à celles prises avec le D610 ou le D750.

Si vous avez pour objectif de prendre plusieurs photos d’étoiles, je vous conseil tout de même d’investir dans un objectif grand angle lumineux tel que le Samyang 14mm f2.8 qui pour un peu moins de 400€ vous surprendra par sa qualité et son piqué!

Vous pouvez l’acheter ici : Samyang 14mm f2.8

Appareil photo

viseur-appareil-photoTout appareil photo capable d’effectuer une pose longue d’une vingtaine de seconde peut-être utilisé. Toutefois, comme je vous l’ai dit, photographier la voie lactée pousse les appareils photo dans leurs retranchements. Du fait de la faible luminosité vous obtiendrez de bien meilleurs résultats avec un appareil photo de type reflex qui tolère bien la montée en ISO (lisez l’article sur la sensibilité ISO si cette notion ne vous est pas familière).

Une mauvaise gestion de la montée en ISO se traduira par la présence marqué d’un bruit numérique.

Télécommande pour appareil photo (optionnelle)

télécommande-appareil-photoAfin d’éviter les flous de micro bougé, vous pouvez opter pour une télécommande d’appareil photo. Les télécommandes de marque Nikon ou Canon sont extrêmement chers. Je vous conseille donc les télécommandes Phottix qui sont beaucoup plus abordables et proposent les mêmes fonctionnalités. Grâce à ce type de télécommande vous éviterez les flous de micro bougé lié à la pression du déclencheur de l’appareil photo et vous pourrez également profiter d’une fonction intervallomètre.

Toutefois, l’usage d’une télécommande n’est pas obligatoire. Si vous n’en avez pas vous pouvez également utiliser la fonctionnalité retardateur de votre appareil photo. Ainsi lorsque vous appuierez sur le déclencheur, l’appareil photo se déclenchera quelques secondes plus tard ce qui devrait éviter les flous de micro bougé.

Les étapes

1 – Positionner l’appareil photo sur le trépied

2 – Faire la mise au point dans le noir

Après avoir attendu 1 mois que le ciel se dégage, que la lune se couche et après avoir fait tous vos réglages vous êtes impatient de prendre vos premières photos! Vous appuyez donc sur le déclencheur et là c’est le drame! Votre appareil photo n’arrive pas à faire la mise au point ! Pas de panique nous allons voir comment s’en sortir.

Deux cas de figures sont envisageables :

  • Vous avez un objectif réglable manuellement avec graduation (cf photo ci-dessous)

samyang-14mm

  • Votre objectif ne dispose pas de graduations pour effectuer la mise au point manuellement (ex: nikon 18-55mm)

Le module AF (auto-focus) de votre appareil photo se sers de la lumière pour effectuer sa mise au point. En pleine nuit il lui est impossible de faire cette mise au point.

Si vous disposez d’un objectif avec graduations pour réglage manuel, pas de problèmes! Réglez votre objectif pour une mise au point manuelle et régler le sur la position infini symbolisée par un 8 couché.

Si par contre votre objectif ne dispose pas de graduations de réglage de mise au point manuelle vous allez devoir faire ceci :

  • Avec une lampe torche éclairer un sujet (arbre, rocher, sac à dos,…) situé à 5 mètres ou plus de votre appareil photo.
  • Appuyer à mi-course sur le déclencheur de votre appareil pour que ce dernier fasse la mise au point sur le sujet éclairé.
  • Relâcher le déclencheur.
  • Régler votre objectif en mise au point manuel en positionnant le sélecteur sur la lettre M (cf photo ci dessous)

nikon-18-55mm-mise-au-point

  • Veiller à ne pas toucher l’objectif sous peine de devoir recommencer l’opération.

Ainsi, votre appareil photo sera régler sur une position infini et vos photos seront nettes!

3 – Régler le temps de pose

Les conditions lumineuses étant très difficiles, vous allez devoir régler le temps de pose de votre appareil photo entre 10 et 30 secondes afin d’emmagasiner un maximum de lumière! D’où la nécessité de fixer votre appareil photo sur trépied ou si vous n’en avez pas de le caler sur une pierre, un rocher, etc… Vous éviterez ainsi tout flou de bougé.

Il existe une règle de calcul simple permettant de déterminer la durée d’exposition théorique maximale en fonction de votre focal qui dit ceci –> T=600/focale. Je trouve que ce calcul donne des temps d’exposition trop élevé c’est pourquoi je vous conseil d’appliquer ce calcul.

Si votre boîtier est un full frame:

Durée exposition max = 400/focale

ex : pour un grand angle 14mm, la durée d’exposition théorique maximale est de 400/14 = 28 secondes

Si votre boîtier est un APS-C :

Durée exposition max = 400/(focale*1,6)

ex : pour un grand angle 14mm, la durée d’exposition théorique maximale est de 400/(14*1.6) = 18 secondes

En règle générale je vous conseille de ne pas dépasser les 25 secondes car passé ce délais les étoiles commencent légèrement à bouger (la terre tourne 😉 )

4 – Régler la sensibilité ISO

Vous allez devoir également régler la sensibilité ISO de votre appareil photo sur une valeur élevée (de 800 à 3200 ISO). C’est là qu’il va falloir procéder à quelques ajustements suivant le couple appareil photo + objectif que vous possédez. En effet avec un objectif lumineux, votre sensibilité ISO pourrait être moins élevée. Vous éviterez ainsi le bruit numérique.

Si malgré un temps d’exposition assez long et une valeur ISO élevée votre photo s’avère être sous-exposée, il va falloir augmenter davantage la sensibilité ISO. C’est là que la qualité de votre boîtier entre en jeu. Les appareils entrée de gamme auront beaucoup plus de mal a gérer des sensibilités ISO élevées qu’un appareil Full frame ou professionnel. En effet, plus ont monte dans des valeurs ISO élevées plus votre photo sera chargée de bruit numérique.

5 – Ouvrez l’objectif en grand

Enfin, n’oubliez pas de régler l’ouverture de votre objectif en grand pour faire pénétrer le plus de lumière possible! (la plus petite valeur f)

6 – Déclencher

Déclencher votre appareil photo via une télécommande ou avec l’option retardateur. Pour les plus pointilleux et si votre appareil photo vous le permet vous pouvez également verrouiller le miroir en position haute (MUP). Cela évitera également les flous de micro bouger.

file-etoilesPetit conseil : La terre tourne !

Attention! Ne réglez pas le temps pose au delà de 25 secondes! En effet, même si on ne le perçoit pas à l’œil nu, la terre tourne! Au delà de 25 secondes de temps de pose, votre photo d’étoile sera floue. En augmentant le temps de pose à plusieurs minutes (avec un intervallomètre) vous pourrez réaliser un filé d’étoiles comme la photo ci-contre.

2 Commentaires

Laisser un commentaire