Techniques photo

Light painting : bien débuter

Anthony Szczerbal5 comments1879 views
lightpainting

Comment faire du light-painting ?

Avant de vous apprendre à faire des effets de ligth-painting, il faut tout d’abord savoir qu’est-ce que le light-painting !

Le light-painting est, comme son nom l’indique, un effet permettant de dessiner littéralement sur votre photo grâce à la lumière. Basé sur de la pose longue et un environnement très peu éclairé, le light-painting permet de donner une toute nouvelle dimension à vos photos.  Mais comment faire pour dessiner sur une photo grâce à de la lumière? Dans cet article, je vais démontrer qu’avec très peu de moyens vous aller pouvoir réaliser des photos époustouflantes!

I – Light-painting : Comment ça marche ?

Pour vous expliquer le plus simplement possible comment fonctionne le light-painting, je vais comparer cette technique au fonctionnement de calques sous photoshop ou gimp.

Supposons que nous avons une photo dans photoshop ou gimp contenant 2 calques :

  • Sur le premier calque il y a une photo
  • Le deuxième calque est quand à lui complétement noir

calque-gimp

Le deuxième claque étant au-dessus du premier, si nous le rendons visible, nous obtiendrons une image complétement noire.

calque-gimp-noir

Maintenant, prenons l’outil gomme et gommons des parties du calque noir.

calque-gimp-gommeLogiquement, en gommant des parties du calque noir nous voyons apparaître la photo du calque situé en-dessous!

Le light-painting fonctionne de la même façon  à quelques différences près !

En réalité, votre calque noir n’est autre que le noir dans lequel vous devez être pour prendre votre photo et votre gomme est en fait votre source lumineuse avec laquelle vous allez « peindre » et donc faire apparaître le sujet de votre photo .

II – Light-painting : Comment s’y prendre ?

A – Un endroit sombre

Vous l’aurez compris, pour faire du light painting, il faut être dans le noir ou dans un endroit faiblement éclairé. Pourquoi ? Tout simplement pour que votre source lumineuse (lampe torche) soit la source lumineuse la plus vive. Si vous êtes en pleine journée, votre lampe torche sera masquée par la lumière (plus forte) du soleil. L’effet light painting sera donc perdu.

Pour vos débuts, je vous conseille d’effectuer vos premiers essais chez vous, là où vous pourrez contrôler votre environnement. Faites également vos premiers essais sur un objet statique afin de bien comprendre comment réagit votre appareil face aux différentes sources de lumières.

B – Du matériel rudimentaire

Ci-dessous à gauche, le matériel que j’ai utilisé pour faire la photo ci-dessous à droite.

materiel-light-painting light-painting

Vous pouvez constater qu’avec très peu de moyens, vous pouvez obtenir des résultats intéressants! Il faut juste faire appel à votre sens créatif. Ici, j’ai donc utilisé une lampe torche pour éclairer le vase et une plus petite sur laquelle j’ai positionné un petit sachet transparent rose trouvé dans la boite à maquillage de ma chère et tendre! 😉

Pour obtenir un fond noir j’ai simplement utilisé 2 serviettes de bains noires.

En effet, pour que l’effet soit réussi, il faut éviter que le rayon lumineux de votre lampe torche se réverbère sur une surface claire (dans mon cas le mur et la table sur laquelle j’ai posé mon vase étaient blancs) . Le meilleur moyen et donc d’utiliser un fond noir.

C – Une technique simple

Une fois que tout est près, il va falloir commencer! Ce qu’il est important de savoir et que le light painting se base sur des poses longues ce qui implique l’utilisation d’un trépied.

Une fois votre appareil photo en place, il faut le paramétrer. Les réglages que j’ai utilisé pour cette photo de vase sont les suivants :

– Appareil photo : Nikon D3100 ( et oui même avec un reflexe entrée de gamme on peut quand même bien s’amuser 😉 )

– Objectif nikon 50mm f1.4

– Ouverture : f8 (plus votre ouverture sera petite plus vos temps de pose devront être long mais surtout plus votre prodondeur de champ sera grand et donc votre photo sera nette partout)

– Temps de pose : 20 secondes

– Sensibilité ISO : 100

– Retardateur : 10 secondes (pour vous donner suffisamment de temps pour vous placer)

Vous l’aurez compris, il faut rendre votre appareil le plus « aveugle » (faible sensibilité ISO, petite ouverture) possible pour compenser la pose longue.

Ensuite, il va falloir faire appel à votre sens artistique pour « dessiner » sur votre photo.

Pour ma photo de vase voilà comment je m’y suis pris. J’ai tout d’abord:

  • Réglé mon appareil photo avec les réglages cités ci-dessus
  • Puis éteint la lumière de la pièce
  • J’ai ensuite éclairé mon vase avec ma lampe torche pour que mon appareil puisse faire la mise au point
  • Ensuite déclencher le retardateur pour me permettre de me placer au dessus du vase
  • Allumer ma petite lampe sur laquelle mon sachet rose était fixé (la lampe était dirigé vers le bas afin de ne pas aveugler l’appareil)
  • Eteint ma petite lampe
  • Puis enfin, j’ai allumé pendant 1 ou 2 secondes ma grosse lampe torche pour éclairer le vase. ( il ne faut surtout pas éclairer votre sujet longtemps car votre appareil serait « aveuglé »)

Cela peut paraître compliqué mais dans on prend vite le pas. Il vous faudra certainement plusieurs essais pour obtenir le résultat attendu mais ne vous découragez pas! Après avoir compris comment votre appareil réagit, il sera plus simple d’obtenir des photos artistiques rapidement. Et vous pourrez alors vous exercer en plein air! Et composer ce genre de photos!

eywa_lightpainting

Alors à vos lampes torches 😉

 

 

5 Commentaires

  1. J’avais testé le light painting il y a plus de 15 ans de cela avec mon EOS 3000 (et oui ça date) et franchement, c’est cool. Y a 2 gars sur Kickstrater qui on carrément créer un stick de 1,80m de haut et qui permet de connecter un fichier jpg puis de led permette de retranscrire l’image. Faut être 2 par contre, l’un qui s’occupe de la prise de vue pendant que l’autre se balade avec le stick.
    Je te file le lien si ça t’intéresse?

Laisser un commentaire