Techniques photo

Photographier un feu d’artifice

Anthony Szczerbal1921 views
photographier-feu-d-artifice

Feu d'artifice Lac Cournon-2Comment prendre en photo un feu d’artifice ?

Photographier un feu d’artifice peu sembler facile de prime abord mais il est en réalité assez difficile d’obtenir de belles photos.

Pour photographier un feu d’artifice vous allez devoir tenir compte de différents facteurs qui vont tous impacter les réglages de votre appareil photo. En effet, comme nous le verrons dans cet article, un feu d’artifice est par nature incertain. C’est à dire qu’il sera pour vous difficile de déterminer quelle tournure le feu d’artifice va prendre. Mis à part le bruit des fusées au lancement, rien ne vous permet de savoir quelles figures vont apparaître. Ainsi, qui dit environnement incertain, dit réglages incertains…

Nous allons dans cet article traiter des principaux éléments à prendre en compte et des pièges à éviter. C’est parti!

I – Feu d’artifice = Incertitude

Comme je vous le disais en introduction, la particularité d’un feu d’artifice est qu’il est incertain. De ce fait, il n’existe pas de recettes magiques permettant à coup sûre de réaliser de belles photos.  Je peux tout de même vous donner quelques conseils et astuces pour améliorer vos chances de réussite.

On pourrait définir la recette de la photo de feu d’artifice avec 3 éléments :

  • Des réglages de bases préalablement configurer
  • De la réactivité
  • Une part de chance, et oui!

Passons en revus ces 3 éléments.

Feu d'artifice Lac Cournon-1

II – Des réglages de bases préalablement configurer

Malgré l’environnement incertain d’un feu d’artifice, sa date de lancement est généralement communiquée. Vous pouvez donc anticiper les réglages de votre appareil photo en vous positionnant sur les lieux légèrement plus tôt (10 minutes suffisent). Anticiper les réglages et positionner son équipement à l’avance est un élément important qui vous évitera de nombreux désagréments par la suite.

Vous vous dites peut-être « C’est bien beau d’anticiper, mais que dois-je faire concrètement ?  » . Nous y arrivons.

A – Utiliser un trépied

Je ne vous apprend rien, un feu d’artifice se tire de nuit. Par conséquent l’utilisation d’un trépied est fortement recommandé! En effet, nous le verrons un peu plus loin, pour photographier un feu d’artifice, vous allez devoir opter pour des vitesses d’obturation relativement lentes (1/6, 1/3, 1sec, voir 2sec..). Sans trépied, les floues de bougé sont garanties!

Une fois l’appareil photo sur son trépied passons aux réglages de bases !

 

B – Régler l’ouverture, le temps d’exposition, les ISO, la mise au point

photographier-feu-d-artificeMême si le feu d’artifice va éclaircir l’endroit où vous vous trouvez, vous pouvez régler votre appareil par rapport à la luminosité actuelle.

  • Régler l’ouverture : Pour obtenir une belle profondeur de champ, préférez des valeurs élevées f8 à f11. Si votre appareil photo n’est pas des plus performants quand il faut utiliser des valeurs ISO élevées vous pouvez ouvrir davantage votre objectif et ainsi passer à f4 ou f2.8.
  • Régler les ISO : Cela va dépendre de la sensibilité de votre  appareil photo. Pour ma part avec mon Nikon D750 j’ai configuré les ISO à 3200.
  • Régler le temps d’exposition : Le temps d’exposition va dépendre de vos réglages précédents. Pour obtenir une bonne exposition durant le feu d’artifice, anticiper votre réglage en sous-exposant légèrement. Ainsi, quand le premier tir sera lancer (ce qui éclaircira le ciel) votre photo devrait être relativement bien exposée. Bien sùr si tel n’est pas le cas, corrigez en conséquence.
  • Faire la mise au point : Dans un environnement faiblement éclairé votre appareil aura sans doute du mal à faire la mise au point (MAP) automatiquement. Il faudra donc passer par un réglage manuel et donc désactiver l’autofocus de votre appareil. Pour vous aider dans cette tâche vous pouvez combiner 2 techniques :
    • Déterminer la distance hyperfocale en fonction de votre focale et ouverture grâce à des applications comme Doff calculator.
    • Enclencher le mode « live view » (vous permettant de cadrer via l’écran de visualisation de votre appareil), zoomer l’image de l’écran (non pas le zoom de l’objectif) et effectuer manuellement la mise au point via la bague de réglage de votre objectif. En zoomant dans l’image affichée à l’écran vous pourrez plus facilement voir quand votre mise au point est bonne.

III – De la réactivité

Comme nous l’avons vu précédemment, photographier un feu d’artifice est assez difficile car on ne sait pas vraiment ce qu’il nous attend une fois les fusées tirées. Les réglages de bases que vous avez configurés vont vous permettre d’être plus réactif face aux fluctuations d’exposition.

L’avantage d’un feu d’artifice est qu’il s’écoule quelques fractions de secondes entre le début de l’explosion et le noir. Grâce au réglages que avez préalablement configuré, vous n’avez plus qu’à vous soucier de la vitesse d’obturation. Vous pouvez ainsi profiter de ce lapse de temps pour d’affiner la vitesse d’obturation en fonction de la taille de l’explosion ( +/- 1 ou 2 stops devraient suffire).

IV – Une part de chance

Même en appliquant tous ces conseils, une partie de vos photos seront bonnes à jeter à la poubelle! En effet, il faudra trouver le juste milieu entre anticipation et vitesse d’obturation afin de capturer l’explosion à son zenith.

Si vous abusez de temps d’exposition trop long ( > 3secs) vous allez vous retrouver avec une image comme celle ci-dessous :

photo-feu-artificeLa photo est saturée de blanc et perd tout son intérêt car on ne distingue plus rien. Si au contraire la vitesse d’obturation est trop rapide alors vous aurez l’effet inverse.

Toutefois, comme souvent dans la photo, les règles sont faites pour être transgressées et ce qui ne devrait logiquement pas produire un beau rendu peut parfois donner de belles surprises!

prendre-photo-feu-artifice

Laisser un commentaire